Notion d’objectif

Bonjour !

Je voudrais aborder aujourd’hui avec vous la notion d’objectif.
Si la définition d’un objectif peut commencer par identifier ce qu’on ne veut pas ou plus, cela ne constitue pas une formulation finale correcte. Pour faire une analogie simple, imaginez que vous montez dans un taxi , le chauffeur vous demande la destination, et vous répondez que vous ne voulez pas aller à Marseille, ni à Lyon, et encore moins à Valence… il va certainement être légèrement surpris par votre réponse et la raison semble évidente, vous devez connaître votre destination sinon il ne vous conduira nulle part ! La première chose à faire est donc de définir très précisément votre but, où vous voulez aller.
Maintenant, un deuxième critère important est qu’il soit réaliste. Cela comprend la faisabilité et le fait qu’il dépende de vous. C’est à dire que votre objectif doit être formulé de telle manière qu’il soit entièrement sous votre contrôle. Par exemple, « je voudrais que mon fils m’écoute et arrête de m’énerver » n’est pas un objectif puisqu’il ne dépend pas de vous ; par contre « avoir la capacité de capter son attention pour faire passer votre message et garder votre sang-froid » vous appartient et peut être un objectif. Vous saisissez ?
Un autre point essentiel à examiner est ce qu’on appelle l’écologie. Il ne s’agit pas ici de la sauvegarde de la planète mais de votre sauvegarde personnelle ! L’être humain est merveilleusement bien fait ( même si parfois on a l’impression de se compliquer la vie ).Si votre objectif peut avoir des effets négatifs pour vous ou votre entourage, ou bien va à l’encontre de vos valeurs (et que vous en soyez conscient ou non) ; alors vous allez vous sabotez inconsciemment pour ne pas l’atteindre tant que vous n’aurez pas satisfait tous les critères qui bloquent. Un exemple, un sportif est totalement engagé dans son entraînement et sa préparation de compétition, il est conscient d’être prêt et pourtant, le jour J, toutes les conditions sont réunies et il ne performe pas , c’est l’échec , l’incompréhension sur ce qui c’est passé. En questionnant, on finit par s’apercevoir que les conséquences de cette réussite aurait été synonyme de l’entrée dans une équipe nationale, un rythme d’entraînement supérieur, un changement de lieu de vie, plus loin de sa famille, un doute sur sa capacité à être à la hauteur ensuite… Bref, des questions restées non posées, plus ou moins refoulées peut-être par peur, auxquelles il aurait dû répondre auparavant pour éviter ce sabotage ou bien choisir un objectif en adéquation avec son « système » complet. Vous l’avez donc compris, ce critère est essentiel car il peut à lui seul mettre en péril un objectif pourtant bien « formulé » au départ.
Un dernier paramètre important, il doit être mesurable. C’est à dire que les critères qui vous permettent de savoir que vous avez atteint votre objectif doivent être concrets, précis, observables. Ils répondent à la question : « comment vous saurez que vous avez atteint votre objectif ? ».
Sinon, ce serait comme commencer une course sans savoir où est la ligne d’arrivée, à quoi elle ressemble, comment vous saurez que vous l’avez atteinte… soit vous ne démarrerez pas, soit vous risquez de courir jusqu’à l’épuisement ou encore vous finirez par abandonner car si vous ne savez pas où vous en êtes , votre motivation finira par s’épuiser elle aussi…
Prendre le temps d’explorer ces différents paramètres en détail peut vraiment vous aider à « partir du bon pied » et surtout vous assurer d’aller jusqu’au bout!
Je vous proposerai demain de mettre en pratique ces principes en passant au crible un de vos objectif au travers de questions précises.
En attendant, bonne journée à vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *