Vision du monde

Bonjour !
Je vous propose de parler aujourd’hui de « vision du monde ».
Si nous avons l’illusion de partager tous la même réalité, ce qui est factuellement vrai, force est de constater que chacun d’entre nous a sa propre perception de celle-ci au travers de ses sens ; de ses propres filtres culturels, familiaux… ; de ses croyances etc… Autant dire qu’il y a autant de « mondes » que d’individus ! Comme le dit un présupposé de la PNL, « la carte n’est pas le territoire » et cela résume parfaitement cette notion. Chacun possède sa propre carte pour naviguer dans notre monde. Toute la subtilité réside dans le fait d’en prendre conscience (soit dit en passant, aucune carte ne vaut mieux qu’une autre) et de rester ouvert à l’idée que celle des autres est différente de la nôtre, seule véritable clé pour une meilleure compréhension. Un exemple un peu extrême, si vous allez en Asie et que vous communiquez avec votre langage et vos codes comportementaux, vous allez être confrontés à une incompréhension totale et un rejet pour votre comportement qui sera inadapté et mal interprété. Une connaissance de leurs us et coutumes vous aidera à établir de bonnes relations.
Un exemple plus familier, vous attendez votre oncle david pour un repas de famille, et il est en retard comme toujours. La maîtresse de maison exaspérée dit « qu’il se fiche vraiment du monde ! Quel manque de respect pour elle! », cette situation la met dans un état tel qu’elle va en partie se gâcher la journée à cause de cet incident. De son côté, l’oncle a eu bien du mal à trouver un fleuriste ouvert mais il n’était pas question arriver les mains vides… c’est une question d’éducation pour lui !
Vous allez me dire, ok, c’est bien gentil tout ça mais comment fait-on pour savoir ce qui relève de notre propre carte du monde ?
Voici par exemple ce que vous pouvez vous demander :
-Quand une situation X veut dire Y pour vous .
Exemple : il ne me dit pas « Bonjour », il fait la tête.« en quoi le fait que j’observe « X » prouve que « Y » ?
-A chaque fois que « A », alors «B ». En quoi le fait qu’il se passe A entraîne que B, est-ce que c’est toujours vrai ? Dans toutes les circonstances ? Y a-t’il une fois ou ce n’était pas vrai ? Exemple: « à chaque fois que dois parler en public, je perds mes moyens ». Quand vous parler à des amis aussi ? Depuis toujours ? Même à la boulangerie quand il y a du monde ? …
– « Il pense que…  » Comment je le sais ? Est-ce qu’il l’a dit ? Qu’est-ce qui le prouve ? (la réponse « c’est toujours comme ça  » renvoie à la question précédente!) Est-ce qu’il pourrait penser autre chose ?
– Quand vous annoncez des généralités comme « les commerciaux sont tous des menteurs », vraiment tous ? Tout le temps ? Comment vous le savez ?
– Quand vous formulez des « vérités » : « il faut souffrir pour être belle », qui le dit ? Est-ce vrai ? Tout le temps ?
Votre modèle du monde est unique et bâti sur des règles, des croyances, des significations que l’on vous a transmis et que vous avez acquis par votre expérience personnelle. Celles-ci ne sont pas gravées dans le marbre et vous les faites évoluer au cours de votre vie, par la force des choses mais aussi et heureusement par choix !
Il est utile de se poser ce genre de question quand on se trouve confronté à ses propres limites, c’est à dire quand vous n’êtes pas satisfait de vos comportements, de l’état dans lequel vous vous mettez ou encore dans une relation insatisfaisante avec quelqu’un d’autre. Ainsi, vous allez pouvoir agrandir votre « carte » et faire bouger un peu vos frontières …L’idée est que l’on peut évaluer une situation et la vivre de différentes manières.
Je vous proposerai demain d’explorer d’autres points de vue au moyen d’un petit exercice très simple mais très efficace.

En attendant, prenez le temps d’observer le modèle du monde gens qui vous entourent , c’est passionnant et instructif !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *