Les 7 piliers : 5-Les limites

Bonjour !

Hier était une journée « légère » en terme de pratique, j’espère que cela vous a laissé le temps de définir votre échelle de valeurs ? Sinon, il en est encore temps…
Vous allez comprendre pourquoi j’insiste à nouveau là-dessus aujourd’hui . Nous allons maintenant aborder le 5ème pilier qui est « poser des limites claires ». Quoi de plus indispensable en effet que de connaître ses valeurs essentielles pour pouvoir savoir quelles sont vos limites ! La connaissance de vos besoins entre elle aussi en jeu.

Alors, définissons ce que l’on entend par limites…
Il ne s’agit pas de se barricader derrière des règles immuables, de devenir rigide, loin de là (n’oubliez pas le positivisme…). Il s’agit de définir clairement ce que vous acceptez et ce que vous n’acceptez pas ,à quoi vous dites « oui » et à quoi vous dites « non » et d’être capable de déceler et de formuler sereinement aux autres quand ces limites sont atteintes. Soit dit en passant, il est bon aussi de savoir déceler quand vous atteignez celles des autres ! Généralement d’ailleurs, lorsqu’il commence à avoir « affrontement » entre deux personnes, il s’agit le plus souvent de l’affrontement de deux valeurs différentes qui se manifestent lors de l’interprétation différente d’un même événement. Il y a incompréhension, qui tourne en jugement etc… La formulation par l’un et l’autre de ce qui ne lui convient pas dans cette situation et de ce que ça signifie pour lui suffit généralement à désamorcer le conflit et à trouver une issue satisfaisante pour chacun.

Comme on dit : « mieux vaut se définir que se défendre », c’est aussi la base même de relations saines. Bien souvent, vous acceptez que vos limites soient empiétées parce que vous voulez être gentil, ou parce que vous avez peur de la réaction de l’autre… et ensuite ? Vous vous sentez mal et finissez par en vouloir à cette personne avec l’impression qu’on vous a imposé cela. Ça vous dit quelque chose ? Alors, comme le dit si bien Thomas d’Ansembourg « Cessez d’être ‘gentil’, soyez vrai », et vous et vos relations ne s’en porteront que mieux, et ça vous permettra de nourrir le premier pilier :l’intégrité.

Pour faire cette mise au clair de vos limites, je vous propose de reprendre votre échelle de valeurs.

-Prenez votre valeur la plus haute. Retrouvez dans votre vie une expérience au cours de laquelle cette valeur a été bafouée. Que s’est-il passé précisément, à quel moment cela a-t’ il commencé ? Qu’est-ce que vous auriez pu faire pour poser votre limite à temps ?

(Petite précision, (on revient à un peu de CNV : communication non-violente), quand vous communiquez au sujet de vos limites, veillez à parler de vous «je… (ressens), j’ai besoin de … », ne projetez pas un jugement sur l’autre sous peine de représailles !)

-Maintenant, que décidez-vous de faire pour ne plus jamais vous trouver dans ce genre de situation ?

Faites ce travail pour chacune de vos valeurs.

Pour ce qui est de vos besoins, et là je parle d’autant plus à ceux qui ont tendance à faire passer les autres avant eux-même, prenez le temps de vérifier que vous prenez bien en compte vos besoins quand vous prenez une décision, notamment lorsque l’on vous sollicite. Ça ne veut pas dire que vous direz non, ou que vous devez être égoïste, cela veut dire que vous pourrez le faire, ou pas selon votre choix mais dans tous les cas, dans de bonnes conditions pour vous et pour les autres, et vous en assumerez personnellement le choix. Cela vous évitera de vous retrouver dans une situation de déception et d’éprouver de la rancoeur. En faire au-delà de ses limites génère souvent inconsciemment des attentes envers l’autre qui ne sont pas plus saines que de dépasser ses propres limites. En bref, c’est le meilleur moyen de commencer à pourrir des relations ! Cela finit souvent d’un côté ou de l’autre par des dialogues du style « après tout ce que j’ai fait pour toi ! » ; ou une pression du genre « tu me dois bien ça »…
Prenez donc en compte vos besoins essentiels et apprenez à respectez vos limites.

À bientôt pour la suite…

Aucun texte alternatif disponible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *