Points forts, points faibles…

Bonjour !

Je vous propose aujourd’hui de parler de vos points forts et de vos points faibles, et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord, les mettre à plat vous permettra d’avoir une meilleure connaissance de vous-même, ce qui est une des clés essentielles pour une bonne estime de soi, ensuite si vous voulez réussir, vous devez vous appuyer sur vos points forts et non pas essayer de gérer vos points faibles.
Un petit exemple pour illustrer mon propos. Jérémy a un entretien d’embauche dans une société de publicité pour un poste de graphiste, c’est sa grande passion. Toutefois, il est très timide de nature et redoute toujours ce genre d’exercice. Il arrive à l’entretien avec l’envie de travailler dans cette société, a déjà prévu de montrer ces différents supports de communication qu’il a réalisé auparavant et qu’il affecte particulièrement. Il va pouvoir exposer sa façon de travailler, de créer une identité visuelle à une société cliente etc… Tout cela le stimule et il communique sa passion lors de l’entretien qui se déroule parfaitement. Il a su s’appuyer sur ses points forts !
Malheureusement, Caroline n’a pas eu la même chance ( ou plutôt, ne s’est pas donné la même chance ! ). Elle aussi , plutôt timide, a tenté autant que possible de donner l’image de quelqu’un de sûre d’elle, essayé de paraître à l’aise et donner la bonne réponse aux questions… Bel effort, certes … reconnu par les interlocuteurs d’ailleurs, mais ce n’est pas ce qu’ils cherchent ! Elle en a pourtant de beaux points forts, mais ils n’auront pas eu la chance de les découvrir, dommage…
Ça paraît tellement évident me direz-vous, mais combien de fois avons-nous tous été dans ce genre de cas de figure ? L’un ou l’autre d’ailleurs. Alors, forts de ces apprentissages, nous avons de bons éléments en main pour aborder les futurs défis, non ?

La première chose à faire est de repérer vos talents (au moins 5). Pour les définir un peu plus précisémment, disons que cela peut être :
-un savoir, en terme de connaissance
-un savoir-faire, plutôt technique
-un savoir-être : un « don », un trait de personnalité naturel.

C’est de manière générale quelque chose que vous faites facilement, avec plaisir et succès. C’est source d’énergie, de motivation.
Cherchez dans les domaines où vous êtes excellent, les qualités que tous vous reconnaissent, ce qui vous passionne, ce pourquoi vous étiez connu enfant, les domaines où votre apprentissage est rapide…

Identifiez ensuite vos points faibles, que j’aime plutôt appeler points d’amélioration ! (Ce sont les meilleurs indicateurs des points à travailler pour évoluer !). Ils sont de même nature que les point forts : savoir, savoir-faire et savoir-être.
Nous en avons tous, et sauf si nous passons notre temps à essayer de les gérer, personne n’y fait particulièrement attention ! Vraiment, posez-vous la question des points faibles que vous notez chez les autre. A quoi les remarquez-vous ? Comme on le dit souvent, si ce n’est pas un problème pour toi, ça n’en sera pas un pour les autres.

Pour les points faibles liés à un manque de savoir ou de savoir-faire, c’est extrêmement simple, apprenez! si vraiment cela vous limite dans votre vie, apprenez. Si vous avez une croyance limitante sur le fait d’apprendre, ça se travaille aussi . On peut toujours apprendre, à n’importe quel âge, et c’est plutôt bon pour le cerveau d’ailleurs !

Si un point faible concerne un savoir-être, le travail devra être plus profond, cela peut se faire en coaching. Dans l’immédiat, envisagez comment vous pouvez vous améliorer un petit peu pour commencer, cherchez dans vos points forts celui ou ceux qui peuvent vous aider à pallier, trouvez une personne extérieure sur qui vous appuyer, déléguez… et surtout, arrêtez d’essayer de gérer ce point faible et focalisez-vous sur le point fort utile dans ce contexte.

Le bilan est fait ? Alors mettez en pratique :

Définissez vos objectifs pour l’année à venir. Prenez vos 5 talents les plus importants et envisagez comment vos allez les mobiliser pour atteindre vos objectifs. Identifiez ensuite les points faibles qui pourraient interférer et imaginez comment les résoudre, les contourner, anticiper, déléguer, contrebalancer… de manière à ne plus avoir à les « gérer ».

Ainsi, vous mettez les meilleures chances de votre côté et votre motivation n’en sera que plus grande.

A bientôt !

Aucun texte alternatif disponible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *